Aujourd’hui, les plantes ont le vent en poupe. Pour soigner les petits maux de l’hiver, les bobos quotidiens, les médecines douces séduisent de plus en plus les Français. Le traitement avec les plantes évite le recours aux antibiotiques et ses effets secondaires. Les plantes sont de vrais outils thérapeutiques complémentaires pour soigner, soulager les patients et toutes les données sont découvrir sur le site santescience.fr.

L’hyper médicalisation nous fragilise 

La résistance aux antibiotiques, les scandales sanitaires, les effets secondaires, les interactions médicamenteuses mettent à mal notre système de santé. Certaines plantes sont capables de rivaliser avec bien des somnifères, des antidépresseurs

  • Le Millepertuis apparaît comme une bonne alternative contre la dépression.
  • Les plantes ont aussi leurs inconvénients. Certaines sont à manier avec la plus grande minutie, plusieurs sont responsables d’empoisonnements, de désagréments intestinaux.
  • Il convient de toujours demander l’avis d’un médecin avant de prendre des plantes pour se soigner.

Le retour aux sources

Les plantes sont connues pour leurs nombreux bienfaits. On a beaucoup écrit sur les avantages de se soigner avec les plantes et si l’intérêt a pu fléchir quelque temps, on assiste aujourd’hui à un véritable retour à des méthodes plus naturelles. Pour traiter les troubles du sommeil, de la digestion, la camomille est idéale. L’eucalyptus quant à lui s’utilise pour traiter les troubles ORL : toux, grippe, angine. Le thym soigne les infections pulmonaires et les troubles intestinaux. Il existe des tas de plantes pour soulager différentes pathologies. Depuis toujours les plantes ont joué un rôle vital. Elles sont les poumons de notre planète et elles ont aussi le pouvoir de guérir, soigner de multiples petits maux du quotidien. La phytothérapie a aujourd’hui le vent en poupe. Il est important de ne pas faire n’importe quoi et surtout de ne pas jouer au petit chimiste. Quel que soit votre petit problème, demandez toujours l’avis d’un professionnel.