Un étudiant sur cinq n’a pas accès aux soins

D’après un sondage réalisé par la Mutuelle des étudiants – LMDE, les étudiants ont du mal à s’en sortir lorsqu’ils tombent malades. Certains d’entre eux qualifient même les soins comme un luxe qu’ils ne peuvent pas se permettre faute de moyens financiers suffisants. Pourtant, le montant de la cotisation demandée par la mutuelle santé pour une complémentaire santé étudiante n’est pas très élevé.

Le résultat de l’enquête réalisée par la LMDE

D’après le résultat du sondage de la LMDE, 34% des étudiants n’ont pu consulter un médecin pour des raisons pécuniaires. En outre, 20% ont renoncé à acheter les médicaments prescrits par les professionnels de santé pour la même raison. Par ailleurs, 4 étudiants sur 10 renoncent aux soins à cause d’un manque de moyens financiers sur les 19% non protégés par une complémentaire santé.

Même si la visite médicale est obligatoire avant de passer la licence, seuls 32% des étudiants ont affirmé l’avoir effectuée contre 59% en 2008. L’accès aux soins est plus difficile pour un étudiant ayant quitté le cocon familial que pour celui vivant encore chez ses parents.

Les solutions avancées par la Mutuelle des étudiants

Comme solutions au renoncement aux soins des étudiants, la Mutuelle des étudiants – LMDE propose de rendre obligatoire la visite médicale dès la première année et au commencement du deuxième cycle universitaire. Elle suggère également de renforcer la médecine préventive et d’implanter une maison de santé de proximité dans chaque ville universitaire.

Parlons-en :