Attaque des E. coli : 6 cas recensés en France

Apparue au début du mois de Mai, l’épidémie d’intoxication alimentaire causée par les bactéries Escherichia coli entérohémorragique – STEC a déjà touché près de 400 personnes, principalement en Allemagne. En France, le nombre de cas enregistré à ce jour est de 6. Ils ont attrapé cette infection à Escherichia coli après un séjour dans le Nord de l’Europe.

Propagation de l’infection à STEC

L’infection à Escherichia coli entérohémorragique – STEC commence à gagner du terrain. Après l’Allemagne et la France, d’autres pays comme la Suisse, le Royaume-Uni, la Suède, les Pays Bas, le Danemark et l’Autriche sont aussi concernée. A ce jour, la seule certitude est que la contamination provient d’un produit d’origine végétale.

Si habituellement, le syndrome hémolytique et urémique – SHU est fréquent chez les moins de 15 ans, l’infection à Escherichia coli entérohémorragique – STEC attaque principalement les adultes surtout les femmes. Depuis le 20 Avril, tout SHU ou diarrhée sanglante constatée par un médecin doit être signalé auprès des autorités sanitaires.

Lutter contre l’infection à Escherichia coli entérohémorragique

L’adoption de gestes d’hygiène simples permettrait de lutter efficacement contre l’infection à Escherichia coli entérohémorragique – STEC : lavage et épluchage des légumes de façon soignée, conservation des aliments crus dans des récipients hermétiques, vérification de l’origine des fruits et légumes achetés sur le marché, le lavage des mains avant la manipulation des aliments ou avant chaque repas, etc.

Parlons-en :