La somnolence : première cause de mortalité sur l’autoroute

L’Association des sociétés françaises d’autoroutes – Asfa vient d’organiser un colloque sur le thème : « Les Français et la somnolence au volant ». Les 40 participants en provenance de Paris et de Toulouse ont participé activement à l’étude en relevant leur période de somnolence et leur état de fatigue durant la journée.

Comment lutter contre la somnolence quand on est au volant ?

D’après le professeur Joël Paquereau de l’Institut national du sommeil et de la vigilance, un arrêt suivi d’un repos de 10 minutes pourraient venir à bout de la somnolence lors de la conduite. D’après l’enquête Sofres, 70% des conducteurs se trouvent dans cet état de torpeur à un moment de la journée.

Sur le territoire français, 153 personnes ont péri dans un accident de la route durant l’année 2010 à cause de la somnolence. Parmi 35 millions de conducteurs, 1,5 millions ont failli avoir un accident grave pour la même raison. 200 flèches lumineuses sont également renversées chaque année.

Quelques mesures à entreprendre pour limiter la somnolence au volant

Lors du colloque, l’Association des sociétés françaises d’autoroutes – Asfa souhaite sensibiliser les conducteurs sur le problème de la somnolence au volant. Elle suggère de l’introduire comme facteur d’accidentalité dans les statistiques nationales et de considérer le manque de vigilance comme étant un délit. De son côté, le gouvernement a décidé de sanctionner tout franchissement d’une bande d’arrêt d’urgence. Des bandes de rives sonores seront également implantées sur toutes les autoroutes en prévision de la somnolence.

Parlons-en :