Un espoir de guérison pour les personnes allergiques

En 20 ans, c’est-à-dire entre 1980 et 2000, le nombre de personnes souffrant d’allergies respiratoires en France a doublé. Un tiers des personnes nées après 1980 présentent d’ailleurs un signe d’allergie respiratoire. Une fois qu’ils seront en couple, les risques d’allergie pour les enfants à naitre sont de 30%, 40% voire même 50% si les parents présentent les mêmes problèmes.

D’où vient l’explosion des allergies respiratoires ?

Les origines des allergies respiratoires sont multiples. Il peut s’agir de la pollution qui tend à irriter les bronches et à rendre la santé plus vulnérable. Il y a également le changement des conditions de vie de la population française qui préfère rejoindre les zones urbaines au détriment des zones rurales.

Dès la naissance, le système immunitaire des nourrissons se modifie naturellement en fonction de leur environnement. Chez les bébés allergiques, ce phénomène ne s’opère pas si bien que leur système immunitaire reste immature. Leur organisme contient trop peu de lymphocytes régulateurs.

Un espoir pour guérir des allergies respiratoires

La découverte de la désensibilisation donne un espoir de guérison aux personnes souffrant d’allergies respiratoires. Cette technique consiste à habituer l’organisme à un allergène par l’administration progressive de celui-ci à des doses infimes. D’autre part, elle rend à augmenter le nombre de lymphocytes régulateurs chez les personnes souffrant d’allergies respiratoires. Un bon résultat a d’ailleurs été observé chez les patients allergiques aux pollens de graminées. La désensibilisation sera disponible d’ici 4 à 5 ans.

Parlons-en :