Campagne de sensibilisation sur l’HTAP.

L’hypertension artérielle pulmonaire – HTAP est considérée comme une maladie rare car son taux de prévalence dans les pays européens n’est que d’un cas sur 67 000. Cette pathologie survient quand la pression sanguine dans l’artère pulmonaire d’une personne est supérieure à la normale. L’hypertension artérielle pulmonaire peut être d’origine inconnue, familiale ou résultant de la complication d’une autre pathologie trombo-embolique ou d’une maladie respiratoire chronique.

Maladie difficile à reconnaître.

Pour les professionnels de santé, l’hypertension artérielle pulmonaire est difficile à diagnostiquer sauf quand elle est héréditaire car les symptômes sont très peu nombreux. Sans un examen approfondi, l’essoufflement, la fatigue, les douleurs thoraciques et la perte de connaissance subie par le patient peuvent orienter le médecin vers d’autres pathologies.

L’hypertension artérielle pulmonaire est une maladie rare très peu connue dans le monde. En France, près de 200 cas annuels sont recensés par les autorités sanitaires. Les personnes âgées de 20 à 40 ans, majoritairement des femmes, sont particulièrement vulnérables à cette pathologie.

Vaste campagne de sensibilisation à l’hypertension artérielle pulmonaire.

A l’occasion de la célébration de la Journée internationale des maladies rares, l’Association européenne sur l’hypertension pulmonaire a décidé de mener une vaste campagne de sensibilisation dans plusieurs pays membres de l’Union européenne. Elle a pour objectif de rameuter les pouvoirs publics sur l’importance du renforcement du diagnostic afin de faire baisser les risques de complications. Par la même occasion, l’association suscite le grand public à s’informer sur l’hypertension artérielle pulmonaire.

Parlons-en :