Sensibilisation du public aux maladies environnementales

Dès que l’on parle de maladies environnementales, plusieurs pathologies telles que la fibromyalgie, le syndrome de fatigue chronique – SFC, l’electrosensibilité – EHS, le syndrome d’hypersensibilité chimique multiple – MCS, le syndrome d’intoxication aux métaux lourds ? etc. viennent tout de suite à l’esprit. La journée du 12 mai sera consacrée à ces diverses maladies environnementales.

Maladies environnementales peu reconnues par le système de santé publique

Plusieurs millions de personnes sont touchées par les maladies environnementales dans le monde. Chaque année lors de la Journée mondiale consacrée à ces pathologies, diverses associations regroupant des patients essayent de faire connaître au grand public ces maladies environnementales et sensibilisent les professionnels de santé à leur cause. Cette année, elle a lieu ce 12 mai.

Pour ces associations de malades, la reconnaissance officielle des maladies environnementales par le système et par l’Organisation mondiale de la santé – OMS reste un défi important vu le nombre de personnes touchées dans le monde.

D’où viennent les maladies environnementales ?

Les maladies environnementales proviennent de l’exposition des personnes sensibles aux produits chimiques, aux moisissures, aux pesticides, aux solvants ou encore aux rayonnements magnétiques. Les symptômes ressentis par les personnes touchées sont très diversifiées : troubles neurologiques, dermatologiques, cardiovasculaires, immunologiques, endocriniens, maux de tête, écoulement nasal, fatigue intense, etc.

Parlons-en :