Les risques de santé suite à un accident nucléaire.

Après le séisme qui l’a frappé, le Japon doit actuellement face à une nouvelle menace qui est l’accident nucléaire. Les séries d’explosions et les incendies entendues dans la centrale nucléaire de Fukushima ont endommagé le caisson de confinement du réacteur et ont fait augmenter le risque nucléaire. Selon l’Autorité de sûreté nucléaire – ASN, l’accident nucléaire se déroulant au Japon se situe au niveau 6 sur l’échelle Internationale des évènements nucléaires et radiologiques – Ines qui en dénombre 7. Quel serait le risque pour la santé des personnes exposées ?

Les risques pour la santé après un accident nucléaire.

L’irradiation ou l’exposition directe à des doses de rayonnement ionisant élevées entraînent beaucoup de dégâts pour la santé selon l’avis d’un expert en radioprotection issu de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire – IRSN. Sur le moment, les personnes irradiées sont susceptibles de développer plusieurs sortes de pathologies comme l’érythème cutanée, la stérilité, la cataracte, les troubles digestifs, les problèmes nerveux, etc.

A long terme, les conséquences cliniques d’une exposition radioactive, de l’inhalation ou de l’ingestion de matières contaminées seront très lourdes. Les cancers et les modifications génétiques se manifesteront petit à petit.

Comment protéger sa santé contre un accident nucléaire ?

Le seul moyen efficace de se protéger contre un accident nucléaire est de s’éloigner de la source. Mais dans l’impossibilité de le faire, il est préconisé de confiner son domicile avec des écrans protecteurs. Cela permet de faire baisser la puissance de l’irradiation. La consommation de comprimé d’iode est également recommandée dans le but de saturer la thyroïde. D’autres recommandations comme l’interdiction de consommer l’eau du robinet ainsi que les légumes et fruits frais sont également annoncées par les autorités sanitaires.

Parlons-en :