Fabrication de médicaments par Généthon Bioprod

Les maladies rares sont des pathologies touchant un nombre restreint de personnes. Le taux est d’une personne sur 2 000 en Europe. Tandis qu’en France, une pathologie touchant moins de 30 000 personnes peut faire partie des maladies rares. Entre 3 à 4 millions de patients souffrent de ces pathologies en France et le nombre atteint environ 25 millions en Europe. La plupart de ces maladies rares sont orphelines car aucune solution thérapeutique n’est disponible pour les personnes atteintes.

Généthon, laboratoire pharmaceutique à but non lucratif

Pour la première fois, une association à but non lucratif vient d’obtenir l’autorisation d’ouvrir un établissement pharmaceutique en France. Dénommé Généthon Bioprod, il aura pour mission de fabriquer des médicaments de thérapie génique innovant dans les maladies rares. Notons qu’il possède déjà le statut d’établissement de thérapie génique et cellulaire – ETGC lui permettant de conduire des essais cliniques de phase I et II.

Le laboratoire pharmaceutique est financé par l’Association française contre les myopathies – AFM, organisatrice du Téléthon. D’ici la fin de l’année, il sera en mesure de produire des lots de médicaments nécessaires pour mener à bien des essais I et II et d’en commercialiser plus tard si les industries pharmaceutiques ne sont pas intéressées.

Quelle source de financement pour Généthon Bioprod ?

La construction du laboratoire à Evry aura coûté la bagatelle de 28 millions d’euros dont 23 millions ont été apportés par les collectivités territoriales. Par contre le financement des équipes et le budget de fonctionnement du centre de production sera à la charge de l’Association française contre les myopathies via le Téléthon. Pendant les six prochaines années, les besoins en financement du centre se chiffrent à 1 milliard d’euros. Faute d’innovation thérapeutique, il est probable que les grands laboratoires pharmaceutiques se tournent vers les médicaments de thérapie génique dans le futur.

Parlons-en :