Le bisphénol A – BPA est un perturbateur endocrinien très utilisé par les industriels dans la production de matières en plastiques. Etant donné la largesse de son usage, le grand public pourra fréquemment être en contact avec le bisphénol A dans leur vie quotidienne.

Interdiction d’usage du bisphénol A dans l’alimentation

En France, seules des mesures visant à interdire l’usage du bisphénol A dans la fabrication des biberons ont été prises par les autorités sanitaires jusqu’à aujourd’hui. Mais face au résultat de deux nouvelles études, une proposition de loi ayant pour objet de bannir les conditionnements alimentaires comprenant du bisphénol A du commerce vient d’être avalisée par la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale.

Le bisphénol A : un danger pour les personnes fragiles

D’après l’Agence française de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail – Anses, le bisphénol A est dangereux pour la population entière notamment pour les jeunes enfants et les femmes enceintes. C’est pour cette raison qu’il sera interdit d’en faire usage dans la fabrication de tout contenant alimentaire.

Après son approbation, la loi n’entrera en vigueur qu’au début de l’année 2014 afin que les industriels puissent s’y préparer progressivement. Même un faible niveau d’exposition pourra être néfaste pour la santé selon l’Agence française de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail – Anses.

Le bisphénol A et la santé

Le bisphénol A est suspecté d’être à l’origine de plusieurs problèmes de santé, notamment les pathologies relatives au système hormonal. La hausse du taux de prévalence en cancer du sein, du cancer de la prostate, de malformations génitales masculines ou encore des problèmes de fertilité est peut être due à ce perturbateur endocrinien. En cas de doute, mieux vaut éloigner le bisphénol A de son quotidien. Une campagne d’information destinée aux parents des tout-petits et des femmes enceintes sur les dangers que représente le bisphénol A pour leur santé sera également le bienvenu.

Parlons-en :