Lancement de l’appel à la vaccination contre la rougeole

Depuis le début de l’année, le taux de prévalence de la rougeole enregistré par les autorités sanitaires n’a cessé d’augmenter. Si les cas enregistrés n’ont été qu’environ 5 000 en 2010, ils ont été de 3 750 en janvier et en février 2011 puis plus de 3 000 en mars. L’Institut de veille sanitaire – InVS a même annoncé la réapparition de la rougeole néonatale en France. A long terme, les risques d’apparition de complications graves comme la panencéphalite seront probables.

Appel à la vaccination par le ministère de la Santé

38% des personnes touchées par cette pathologie sont âgées de plus de 20 ans et 8% ne sont pas âgées de un an. Le ministère de la Santé recommande aux personnes nées depuis 1980 de se faire vacciner contre la rougeole. Cette mesure est étendue à la petite enfance à cause de l’apparition de cas de rougeole dans les crèches. Une double dose de vaccin ROR sera injectée aux individus nés après 1980 et une dose pour les personnes nées avant cette date. Cette recommandation entre dans le cadre du calendrier vaccinal 2011.

Cette recrudescence de la rougeole vient de l’insuffisance de la couverture vaccinale enregistrée en France. L’objectif de vaccination de 95% n’a jamais été atteint malgré l’inscription de la rougeole dans le calendrier vaccinal depuis plusieurs années.

Comment reconnaître la rougeole ?

La rougeole se manifeste après une période d’incubation de 10 à 12 jours. Les symptômes sont nombreux : conjonctivite, fièvre, fatigue, toux, rhinite, etc. Le patient présente une éruption sur le corps et dans la bouche. La contagion commence 5 jours avant l’apparition et 5 jours après le commencement de l’éruption. La déclaration d’un cas de rougeole est obligatoire en France.

Parlons-en :