Le Var en lutte contre les aedes albopictus

Le moustique tigre ou l’aedes albopictus est le principal responsable de l’épidémie de dengue et de chikungunya que la France a connu ces dernières années. Actuellement, il continue de menacer quatre départements à savoir le Var, les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence. C’est pour cette raison que la préfecture du Var a décidé de prendre les devants en lançant une campagne de lutte contre le moustique tigre.

Sensibilisation de la population locale

Dans le département du Var, plus de 130 cas de dengue dont 28 ont été confirmés ont été enregistrés par les autorités sanitaires selon les dires de l’Agence régionale de santé – ARS de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le but de la campagne est de prévenir et limiter la circulation du virus de la dengue ou du chikungunya dans le département.

Lors de la campagne de sensibilisation, les responsables appellent la population à utiliser des moustiquaires et à supprimer les gîtes de reproduction des moustiques en éliminant les eaux stagnantes derrière les vases ou dans les pots de fleur, à réparer les gouttières mal entretenues, à jeter les pneus usagés, etc.

Manifestations cliniques de la dengue et du chikungunya

Dès qu’une personne présente ces quelques symptômes faisant penser à la dengue ou au chikungunya, elle doit prendre contact immédiatement avec son médecin traitant : fièvre très élevée, maux de tête intenses, frissons, douleurs aux articulations et aux muscles, nausées et vomissements, fatigue intense, douleurs abdominales et éruptions cutanées.

Parlons-en :