Si auparavant, les femmes âgées étaient les seules à être impactées par cette incontinence, ce n’est désormais plus le cas. En effet, des jeunes sont également touchés par ce désagrément, le gouvernement a donc souhaité les épauler dans cette période difficile.

Lutter contre l’incontinence demande parfois un budget colossal

Il est complexe à 30 ans d’évoquer un problème d’incontinence alors que ce phénomène est rythmé par quelques idées préconçues. Il est certes possible d’avoir recours à de nombreux services, mais ils demandent un coût. Comme c’est le cas pour le sevrage tabagique, il est judicieux de se rapprocher d’une mutuelle, car elle a les compétences nécessaires pour débloquer une prise en charge attractive. En effet, pour faire face à cette situation, les femmes ainsi que les hommes sont dans l’obligation d’opter pour des séances de rééducation, des médicaments, des sondes, voire des appareils et parfois la chirurgie est indispensable.

La CPAM vous propose une prise en charge pour les protections

Le budget alloué à ces achats peut être conséquent, les protections urinaires sont nombreuses et parfois onéreuses sur le long terme. Pour optimiser votre confort quotidien, vous êtes contraint d’acquérir des produits qualitatifs qui demanderont un effort financier plus important. De plus, elles ne seront pas suffisantes, vous devrez opter pour des couches ainsi que diverses protections pour votre literie par exemple. Comme le montant peut être élevé, il est intéressant de se rapprocher de la CPAM, car une prise en charge est tout à fait envisageable. Plusieurs conditions sont tout de même à prendre en compte.

Même les mutuelles ont pensé à une aide occasionnelle ou exceptionnelle

En effet, le remboursement par une mutuelle est au rendez-vous si vous êtes frappé par une maladie chronique ou si un maintien à domicile a été demandé. Généralement, ce second contexte concerne les personnes qui sont hospitalisées à leur domicile. Un examen du dossier est effectué en amont, si votre profil est adapté, vous bénéficierez d’une prise en charge partielle ou totale. Renseignez-vous également auprès de votre département, car une Allocation Personnalisée d’Autonomie est envisageable notamment pour les seniors de plus de 60 ans.

Par contre, cette aide sera validée uniquement si le niveau de dépendance est élevé. Comme nous l’avons précisé au préalable, les mutuelles proposent parfois dans leur contrat une prise en charge régulière ou exceptionnelle. Il sera à nouveau nécessaire de se rapprocher de votre organisme et surtout n’oubliez pas de conserver toutes les factures.

Parlons-en :