Si beaucoup d’adhérents se tournent vers les mutuelles santé  actuellement c’est parce que les prestations des régimes de base deviennent de moins en moins suffisantes. Leur rôle est en effet de prendre en charge les restes de l’Assurance maladie. Les détails.

Les détails sur la complémentaire santé

La complémentaire santé rembourse les restes de l’Assurance maladie, c’est-à-dire le ticket modérateur, les dépassements d’honoraire et les frais de soins hors-nommenclature. En fait la prise en charge des régimes de base est fonction des tarifs de convention. Or actuellement, ces derniers sont bien inférieurs aux tarifs réellement appliqués par les professionnels santé. Par ailleurs, les taux de remboursement des régimes de base oscillent entre 20 et 65%. Cela implique que plus l’adhérent a des besoins santé importants plus il doit débourser un ticket modérateur assez élevé, sauf s’il a souscrit une assurance santé complémentaire.

Il arrive cependant que faute de budget, certains ménages ne bénéficient d’aucune couverture maladie. Mais c’est sans compter sur la CMU (couverture maladie universelle). Cette dernière est allouée à ceux qui ont des faibles ressources et qui de ce fait, sont parfois obligés de faire l’impasse sur certains soins santé. Ils peuvent aussi prétendre à l’ACS (aide pour l’acquisition d’une complémentaire santé).

La mutuelle santé au niveau des entreprises

Si la souscription à une complémentaire santé n’est pas obligatoire mais est, cependant, indispensable, dans certains entreprises, l’employeur impose la mutuelle obligatoire. Il s’agit d’une couverture santé à titre collectif remboursant les frais médicaux des employés et de leurs familles.

Parlons-en :