La mutuelle santé au travail est aussi connue sous le nom de mutuelle obligatoire. Elle est proposée à tous les salariés de l’entreprise sans exception. Celui qui décide de s’y affilier pourra résilier sa mutuelle santé au profit de la complémentaire santé de son entreprise.

S’affilier à la mutuelle santé au travail

La mutuelle santé au travail est une couverture santé s’adressant aux salariés d’une entreprise. Il n’est pas possible d’en bénéficier à titre individuel car le contrat de complémentaire santé proposé par les mutuelles santé est souscrit de façon collective. Une fois que l’adhésion mutuelle est effective, les salariés ainsi que les membres de leurs familles bénéficieront des garanties mutuelles santé offertes.

Les caractéristiques d’une mutuelle santé au travail

La mutuelle santé au travail entre dans la catégorie des contrats de complémentaire santé solidaires et responsables. Elle est en phase avec la loi Evin et la loi Fillon. En outre, les salariés qui l’ont souscrite bénéficieront de l’avantage fiscal mentionné dans l’article 83 du Code général des impôts.

En tant que contrat responsable et solidaire, la mutuelle santé au travail protègera tous les salariés de l’entreprise quel que soit leur état de santé et ce, sans réaliser un questionnaire santé. Par contre, ils devront respecter le parcours de soin pour optimiser leur niveau de remboursement. Du point de vue tarif, la mutuelle santé au travail est moins chère qu’une couverture santé standard. La réalisation d’un devis mutuelle santé le prouvera.

La portabilité de la mutuelle santé au travail

Les salariés pourront toujours bénéficier de la mutuelle santé au travail de leur ancienne entreprise s’ils sont actuellement au chômage et n’ont pas été licenciés pour une faute lourde. La durée maximale de la portabilité des garanties mutuelles santé est de 9 mois. Toutes les dispositions resteront les mêmes pendant cette période : paiement de la cotisation mutuelle par les deux parties, garanties mutuelles santé inchangées, etc. Une fois que les salariés démissionnaires ou licenciés auront trouvé un autre emploi, ils devront aviser l’entreprise pour que la prise en charge de la mutuelle santé au travail soit suspendue.

Parlons-en :