Mutuelle et complémentaire santé

Près de 32% des Français ont renoncé à des soins chez un médecin spécialiste à cause d’un délai d’attente jugé excessif, contre 23% chez un généraliste, selon un sondage Ipsos pour le Collectif interassociatif sur la santé (Ciss) publié mardi.

Par ailleurs, au cours des trois dernières années, 35% des sondés se sont vu proposer des tarifs supérieurs à ceux de la Sécurité sociale par des professionnels de santé dans le cadre de « dépassements d’honoraires » facturés, mais non remboursés par la Sécurité sociale. En revanche, seulement 3% se sont vu demander des « dessous de table ».

A la question « Vous est-il déjà arrivé de renoncer à des soins chez un médecin spécialiste à cause de la difficulté d’obtenir un rendez-vous dans un délai suffisamment rapide ? », 32% des sondés répondent affirmativement (23% s’agissant d’un généraliste).

« Le coût de la consultation » du spécialiste a amené 13% des sondés à renoncer à des soins (5% pour un généraliste), et « l’éloignement géographique » a poussé 9% des sondés (6% pour un généraliste) à faire de même.

Enfin 14% indiquent qu’il leur est déjà arrivé de se rendre aux urgences parce qu’ils n’avaient « pas obtenu un rendez vous dans des conditions raisonnables de délai ou de coût ».

Enquête réalisée du 15 au 24 septembre auprès d’un échantillon national de 919 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.

source:lemonde.fr + AFP [09/10/2007]

Parlons-en :