Le délai de carence correspond à la période pendant laquelle les dépenses de santé des adhérents ne seront pas remboursées par leur mutuelle santé. Même une bonne assurance santé est susceptible d’être soumise à un délai d’attente.

Le fonctionnement du délai de carence

La présence d’un délai de carence sur une complémentaire santé n’est pas obligatoire. Certaines couvertures santé telles qu’une mutuelle pas chère ou une mutuelle étudiante ne sont même pas passibles de délai d’attente car elles ne remboursent que les dépenses de santé de base des adhérents. La plupart du temps, ce sont les prestations de santé lourdes ou encore les offres de complémentaire santé complètes qui sont soumises à cette période d’attente.

Comment se déroule le délai de carence ?

Le délai de carence prend effet après la signature du contrat de complémentaire santé. Il peut frapper toutes les garanties mutuelles santé ou uniquement les postes de santé importants comme l’hospitalisation, la maternité, les prothèses, les implants dentaires, la chirurgie de la myopie, etc.

Certaines mutuelles santé autorisent la prise en charge de toutes les dépenses de santé mais imposent un plafond de remboursement sur la première année d’adhésion par exemple. Les souscripteurs pourront se rendre compte de l’existence du délai de carence en effectuant une demande de devis mutuelle santé.

L’avantage et l’inconvénient de la mutuelle sans carence

La mutuelle sans carence est intéressante pour les personnes qui souhaitent être prises en charge immédiatement après l’adhésion. Ce qui leur évite de payer de leur poche les éventuelles charges de santé en cas de maladie ou d’accident pendant la période d’attente. Par contre, les personnes qui optent pour une complémentaire santé passible de délai d’attente peuvent s’attente à une prise en charge conséquente à l’expiration de celui-ci. Chaque assuré doit donc bien faire son choix avant de se décider pour une mutuelle avec ou sans carence.

Parlons-en :