Archives pour la catégorie Forme

Perdre du poids en respectant son organisme

Perdre du poids reste (relativement) facile quand il s'agit de quelques kilos. Par contre, si on veut éviter le fameux effet yoyo, qui décrit un rebond de poids plus important à la fin du régime, suivi d'un nouveau régime, puis encore d'une reprise de poids… il est essentiel de respecter son organismes.

Les méfaits de l'effet yoyo

Entendons-nous bien : l'effet yoyo n'a rien à voir avec un cycle annuel habituel, où nous prenons un peu de poids pendant l'hiver, que nous reperdons à l'approche de l'été, du moins tant que cette prise et cette perte de poids se limitent à un à trois kilos.

Le véritable effet yoyo, lui, va conduire à une courbe de poids ascendante, quels que soient les régimes que l'on fait, on reprend toujours plus que ce qu'on a perdu.

Psychologiquement, c'est dévastateur.

Mais surtout, cela apprend au corps qu'après la période de restriction revient toujours la période de l'abondance, puis une nouvelle période de restriction. Le corps apprends donc à stocker pendant la période d'abondance, ce qui rend la perte de poids de plus en plus difficile, voir impossible.

De plus, quand il a lieu sur une grande ampleur (perte de plus de dix kilos à chaque fois) il fatigue l'organisme et le coeur.

Comprendre les mécanismes de prise de poids pour les combattre

On ne prend pas de poids par hasard. On ne prends pas non plus de poids simplement parce qu'on mange "trop" et qu'on ne fait pas assez attention, comme le prétendent de nombreux messages culpabilisants.

Les mécanismes de prise de poids sont variés, et parfois se combinent de façon complexe.

Savoir quels sont les bons aliments

Au premier rang vient, tout simplement, le manque de connaissances en diététique. Savoir quels sont les bons aliments, comment équilibrer un repas, apprendre à lire les étiquettes, à éviter les plats tout préparés surchargés en sucre, en sel, en additifs… tout cela demande des connaissances de base.

Le problème, c'est qu'il ne suffit pas de les acquérir. Généralement, des années de "malbouffe" ont eu un effet sur les habitudes du corps, qu'il va falloir changer.

Apprendre à gérer sa prise de nourriture

La deuxième cause de la prise de poids réside dans une mauvaise organisation de ses repas : pas de petit-déjeuner, des repas trop vite avalés, une pause-déjeuner supprimée ou remplacée par un simple sandwich pour pouvoir faire des courses, un grignotage un peu trop important entre les repas…

Le métabolisme et les problèmes de santé

Chaque personne a son propre métabolisme. Certaines "brûlent" tout, d'autres stockent même l'odeur du croissant. Des déséquilibres hormonaux ou endocriniens, pire, la prise de cortisone, peuvent entraîner des prises de poids contre lesquelles il est impossible de lutter.

Le poids comme une réponse à d'autres problèmes

Enfin, la prise de poids peut être une réponse à un problème psychologique, à des angoisses, soit par le réconfort que procure la prise de nourriture ("comfort food") soit par des bénéfices induits de la prise de poids (éviter sa féminité, par exemple).

Une réponse adaptée à chaque problématique

L'identification des causes facilite la perte de poids.

L'amélioration de la composition des repas et celle des habitudes alimentaires va souvent de pair. Des livres de recettes, une planification des achats et des repas sur toute la semaine, des astuces comme ne jamais se resservir ou utiliser de plus petites assiettes permettent souvent d'éliminer rapidement les surpoids légers.

L'identification des causes physiques permet de proposer des traitements appropriés. De la même façon, un support psychologique permet d'accompagner la perte de poids.

Quoi qu'il arrive, celle-ci doit se faire de manière progressive. Surtout, il est essentiel de prévoir une phase de transition à la fin du régime, avec un élargissement progressif des aliments permis. C'est l'essentiel pour éviter le yoyo. Cette phase de transition doit être au moins aussi longue que la phase de régime. Elle permet alors une stabilisation du poids à long terme.

Parlons-en :

Comment avoir de belles jambes?

Chez les femmes, la beauté des jambes est très important car selon elles, ce sont les jambes que les hommes regardent toujours en premier chez elles. Ainsi, ces dernières doivent être bien droites, pas trop musclées ni trop molles  et surtout, elles doivent être couvertes par une peau douce et bien hydratée.  Ci-dessous quelques conseils pour avoir de belles jambes.

Pour commencer, il faut travailler sur les hanches et les fesses car elles sont responsables de la beauté des jambes d’un personne. En effet, si vous avez des fesses trop rondes et une hanche trop graisseuse, vos jambes ne les supporteront pas. Ainsi, elles vont se déformer après quelques années. Donc, avant toute chose, pensez à suivre un régime pour faire disparaître tous vos graisses superflues.

Maintenant que vous avez des fesses de top model et aussi une hanche adaptée à votre physique, vous pouvez maintenant faire du sport pour muscler vos jambes. Attention, il ne faut pas trop en faire au risque d’avoir des jambes d’hommes. Sachez tout simplement modérer ce que vous faites. Footing, vélo, natation sont très réputés pour permettre à une personne d’avoir un physique de rêve.

Remarques

Pour avoir une peau de jambe avec une peau douce et en très bonne santé, prenez contact avec un professionnel. Se traiter soi même n’est pas conseillé car un produit ou une crème qui a rendu plus belle la peau d’une personne pourrait ne pas avoir les mêmes effets chez vous. A chacun son type de peau, c’est pour cela qu’il faut faire très attention.

Parlons-en :

Retrouver la forme après l’hiver

La cinquième saison, c’est la période qui marque la transition entre la saison hivernale et la saison printanière. Période plutôt délicate surtout pour la forme physique, il existe des solutions permettant de remettre les muscles sur les rails de manière progressive. Ces  activités permettent de remettre les articulations au travail sans risquer de blesser les tendons, les cartilages, etc.

Le Yogging

Le Yogging est une nouvelle discipline sportive résultant de la combinaison entre le « yoga » et le « jogging ». Il a pour principale finalité d’apprêter le corps à la reprise des activités physiques. Le Yogging comprend des exercices d’étirements accompagnés d’exercices de respiration relevant du yoga. Il contribue à renforcer les muscles ainsi que les articulations lors de l’effort physique tout en favorisant la récupération après la fatigue.

Pour retrouver plus de souplesse et faire travailler les muscles endormis, rien ne vaut le gros ballon  qui s’utilise généralement dans la méthode Pilates. Le rôle de ce dernier consiste à redresser le corps, mais aussi à atténuer les articulations qui sont le plus souvent sollicitées lors des activités physiques. Le gros ballon peut être simplement utilisé comme chaise. Le fait d’être en permanence en déséquilibre fait en sorte que l’on cherche constamment la position idéale, une astuce très efficace pour se muscler en douceur mais en profondeur.

Toujours en vue de préparer les muscles et les articulations à des efforts physiques, il existe des plantes dont les propriétés sont reconnues pour leur efficacité.

  • Le krill possède des vertus anti-inflammatoires et antioxydants. Il soulage les douleurs et atténuent la fatigue.
  • L’harpagophytum possède  une propriété analgésique naturelle très efficace contre l’arthrose ou les rhumatismes.
  • Le curcuma, puissant antioxydant, agit de manière bénéfique sur les articulations.
Parlons-en :