Archives pour la catégorie Ass. Vie

Assurance-vie : nouvelles règles pour les bénéficiaires des contrats

Assurance vie

La procédure d’acceptation du bénéfice d’un contrat d’assurance-vie vient d’être complètement modifiée. Tout a été fait pour que le souscripteur ne soit pas piégé et qu’il reste, en toute situation, maître de son contrat.
Facile de désigner un bénéficiaire à son contrat d’assurancevie. Mais comment empêcher qu’il ne se rende maître du contrat ? Jusque là c’était difficile. La loi prévoyait en effet que tout bénéficiaire désigné, pouvait accepter le bénéficie du contrat souscrit à son profit. Pour cela, une simple lettre adressée à l’assureur suffisait. Souvent cela était fait dans le dos de l’assuré qui ne savait même pas que son bénéficiaire avait accepté. Et, de toute façon, il ne pouvait pas empêcher l’acceptation, sauf à changer de bénéficiaire avant que l’acceptation n’ait lieu.

L’acceptation du bénéficiaire bloquait le contrat

La loi était ainsi faite, qu’une fois que le bénéficiaire avait accepté le bénéfice du contrat, son titulaire pouvait se retrouver purement et simplement dépossédé. Il ne pouvait plus alors changer de bénéficiaire, ni même demander des avances ou faire des retraits sur son contrat sans l’accord de son encombrant bénéficiaire. Quand ils s’entendaient bien pas de problème, mais dans le cas contraire… L’acceptation du bénéfice pouvait donc avoir comme conséquence de figer le contrat.
Du coup, la meilleure protection était de garder la désignation bénéficiaire secrète et de ne surtout rien révéler au bénéficiaire. Il lui était en effet difficile d’accepter un contrat dont il n’avait pas connaissance. Mais quid en cas de décès ? Si le bénéficiaire n’était pas clairement identifié, l’assureur pouvait avoir des difficultés pour le retrouver. Et comme le bénéficiaire était généralement laissé dans l’ignorance du contrat, il ne pensait pas à venir le réclamer au moment du décès de son titulaire. D’où risque que le contrat finisse non réclamé ou en déshérence.

Tout change avec la nouvelle loi

Lire le reste de cet article »

Parlons-en :

Tags: , , , , , , , , , , ,

Swiss-Life lance un nouveau contrat : Swiss Life Strategic plus

Swiss Life, nouveau contrat assurance vie

Swiss-Life lance un nouveau contrat d’assurance vie multi-supports : Swiss-Life Strategic Plus. Il conserve les principales caractéristiques de Swiss-Life Stratégic : un fonds en euros et plus de 800 supports en unités de compte.

Lire le reste de cet article »

Parlons-en :

Tags: , , , , , , ,

Assurance Vie : placement épargne en France

Assurance vie Superstar !

Jamais les assureurs n’avaient collecté autant sur l’assurance-vie ! En 2006, les épargnants ont placé plus de 141 milliards d’euros (+17%). Les placements en assurance vie dépasse donc maintenant les 1000 milliards d’euros à 1044 milliards d’euros d’encours à fin 2006 !

Assurance Vie : fonds €uros en vedette.

Les contrats d’assurance-vie ou fonds en euros restent les placements préférés. L’an dernier, ils ont attiré l’essentiel de la collecte : 102 milliards d’euros sur le total de 141,1 milliards d’euros. Les épargnants souhaitant ne pas prendre de risques sur leur placement.

Assurance Vie : autres supports en action.

Cependant les autres supports (sicav et fcp) investis en actions et/ou obligations ou fonds de fonds prennent également de plus en plus de part de marché… la hausse de la bourse donnant confiance à une partie des épargnants.

Assurance Vie : Placement préféré des Français.

Selon une enquête TNS Sofres pour le quotidien Les Echos à paraître le 31 janvier, en partenariat avec la Banque Postale, l’assurance-vie reste le placement préféré pour 56% des Français.

Le placement en actions quant à lui est à 32%, en regain de confiance sur un secteur largement boudé ces dernières années. La hausse de la bourse aide véritablement à rétablir une certaine confiance…

L’enquête a été réalisée par téléphone en France auprès de 1.015 personnes du 5 au 11 décembre 2006.

source:mon-epargne.com + reuters.com

Parlons-en :

Tags: , , , , , , , , , , ,

Différence entre Assurance Vie et Assurance Décès ?Quelle assurance choisir?

Assurance décès et assurance vie : bien faire la différence !

L’assurance décès et l’assurance vie ne répondent pas au même objectif.

  1. L’assurance décès est du domaine de la prévoyance : le risque assuré est le décès de l’assuré. Souscrite pour une durée précise, elle prévoit le versement d’un capital forfaitaire, dont le montant est fixé lors de la souscription, si le décès intervient avant le terme de la garantie. Si l’assuré est encore en vie à cette date, aucun capital ne sera versé. Lire le reste de cet article »
Parlons-en :

Tags: , , , , , , , , ,

Placements : le contrat d’Assurance Vie

Placements financier

C’est à la fois un outil d’épargne et de transmission du capital. Ce placement bénéficie d’un cadre juridico-fiscal spécifique.

Une assurance vie permet tout d’abord de se constituer ou de faire fructifier un capital.

Chacun peut ouvrir un ou plusieurs contrats et y effectuer des versements, réguliers ou non, sans limite de montant. A tout moment, il peut récupérer son épargne via un retrait partiel ou total, ou en demandant une avance. Il peut même transformer son capital en rente viagère. Au décès de l’assuré, le capital présent sur le contrat est versé au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) librement dans le contrat. Sauf abus, il est donc à l’abri des droits de succession. Attention, toutefois, à ne pas confondre assurance vie et assurance décès (voir encadré). Pour toute souscription, l’assuré a trente jours pour renoncer et se faire rembourser son contrat.

Lire le reste de cet article »

Parlons-en :

Tags: , , , , , , , , ,