Assurance emprunteur

Retrouvez sur le Blog assurance tous les points essentiels à savoir à propos de l’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur, communément appelée assurance crédit ou encore assurance de prêt immobilier, est une assurance  qui garantit le remboursement partiel ou total d’un emprunt, généralement face à la survenue du décès de l’assuré (emprunteur). D’autres risques peuvent être également couverts en option par l’assurance emprunteur, à savoir les risques d’invalidité, d’incapacité de travail, voire le chômage ou la perte d’emploi.

Une assurance de prêt efficace

L’assurance emprunteur est aussi une assurance qui, non seulement protège l’organisme de crédit, mais qui protège aussi l’assuré et sa famille : les proches de l’emprunteur n’auront pas à s’acquitter du capital restant dû, si celui-ci venait à décéder ou à être dans l’incapacité totale de rembourser l’emprunt. Par ailleurs, il est utile de préciser que l’assurance emprunteur prend fin au terme de l’emprunt, autrement dit lorsque celui-ci sera complètement remboursé.
L’assurance emprunteur fonctionne comme suit :
– En cas de décès de l’emprunteur, l’assureur rembourse le capital restant dû. Il est aussi possible que plusieurs personnes contribuent au remboursement du même emprunt, selon des répartitions au choix :
                                  . Les emprunteurs ont choisi de s’assurer chacun pour la totalité du capital. Dans ce cas, l’assureur remboursera la totalité du capital restant dû, en cas de décès de l’un des assurés.
                                   . Les emprunteurs ont choisi de s’assurer chacun pour la moitié du capital. Dans ce cas, l’assureur remboursera la moitié du capital restant dû, en cas de décès de l’un des assurés…


– En cas d’invalidité et/ou d’incapacité de travail, l’assurance emprunteur fonctionne de la même façon que pour le risque décès. Il se peut aussi que l’invalidité soit partielle, et l’assureur rembourse dans ce cas les échéances selon certains délais de carence et certaines périodes de franchises (à étudier lors de la souscription)
– En cas de perte d’emploi, soit l’assureur rembourse tout ou partie du capital restant dû ; soit l’assureur prend en charge les échéances jusqu’à ce que l’assuré retrouve un emploi (après cela, l’assuré devra rembourser l’assureur). On a aussi le cas d’un arrêt de travail pour cause maladie ou accident, où le salarié bénéficie d’une assurance maintien de salaire, qui le permettra de s’acquitter lui-même des échéances.

Toutefois, l’assurance emprunteur peut prendre en charge les mensualités, même si la totalité du salaire est maintenu. Certes, tout ceci dépendra des modalités de garanties souscrites par l’assuré, et des exclusions (démission, mise à la retraite, licenciement pour faute grave etc.).
La souscription de l’assurance emprunteur est exigée, bien qu’il n’y ait pas d’obligation légale, par l’organisme de crédit.

Ceci favorise grandement l’obtention du prêt, parce que le montant emprunté sera ainsi remboursé dans tous les cas. C’est notamment pour cela que les organismes de crédit ont établi leurs propres contrats d’assurance collectif, et le proposent aux emprunteurs. Ce contrat collectif assure un grand nombre des emprunteurs du même organisme de crédit, et vise ainsi à répartir les risques entre tous les assurés de ce contrat. Cependant, ces contrats ne peuvent être souscrits sans avoir rempli certaines conditions liées à l’âge, à la profession de l’emprunteur, à son état de santé, au montant emprunté.
Sans pour autant dénigrer le contrat collectif proposé par les organismes de crédit, le fait est que ce contrat est proposé à un même taux d’assurance et à un même tarif pour tous les emprunteurs. Ainsi, il ne prend pas en considération la différence de profil des clients.

Autre fait : le taux et le tarif restent également le même pendant toute la durée du prêt.
Aussi, une autre solution se présente aux emprunteurs : souscrire à un contrat individuel. On rencontre également le terme « délégation d’assurance ».

Depuis la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé), les organismes de crédit se sont engagés à accepter les assurances emprunteur à titre individuel. Toutefois, les garanties doivent au moins être équivalentes à celles de l’assurance emprunteur proposée par l’organisme de crédit. Si cette condition est remplie, ce dernier ne peut refuser la délégation d’assurance, d’après les dispositions de la loi MURCEF.
De plus, souscrire une assurance emprunteur à titre individuel permettra aux emprunteurs de bénéficier d’un tarif personnalisé et adapté à la situation de chacun. Plusieurs facteurs permettront de personnaliser l’assurance emprunteur, comme le capital, la profession, les options de garanties souhaitées, l’âge, fumeur ou non fumeur etc. Un bref exemple : un jeune emprunteur a un faible risque de décès. Il aura ainsi une assurance emprunteur proposée avec un meilleur tarif…. Dans certains cas, le tarif de l’assurance emprunteur peut aussi être réajusté chaque année, en fonction du capital restant dû.
Dans tous les cas, la souscription à une assurance emprunteur occasionnera un questionnaire de santé, qui sera à remplir de la manière la plus exacte qui soit, sous peine d’annulation du contrat. Sinon, la déclaration de la survenue de l’un des risques cités plus haut est à adresser à l’organisme de crédit par lettre recommandée. Après réception de la lettre, l’organisme de crédit, en étant qualifié comme intermédiaire, réclamera son dû auprès de l’assureur.
Souscrire l’assurance emprunteur proposé par l’organisme de crédit peut être plus simple, et souscrire l’assurance emprunteur à titre individuelle peut être très économique. Attention, si vous choisissez d’opter pour une assurance emprunteur à titre individuel, il vous faudra étudier minutieusement plusieurs points importants concernant le dit contrat, notamment au niveau des garanties, des exclusions, des durées et des modalités d’indemnisation etc. Ces points sont le plus souvent complexes. Et c’est précisément pour cela qu’il est préférable de recourir aux courtiers d’assurance. Ainsi, tous les petits pièges du contrat d’assurance emprunteur pourront facilement être contournés, grâce à leur grande expérience en matière d’assurance.

Par la même occasion, vous serez dans la certitude d’avoir souscrit et la meilleure offre et le meilleur rapport qualité/prix du marché.

Parlons-en :