Durant l’année 2009, près de 2,5 millions de contrats d’assurances décès obsèques ont été souscrits en France dont plus de 400 000 récemment. D’après la Fédération française des sociétés d’assurances ou FFSA, la croissance annuelle de ce marché serait de 11%. Les contrats d’assurances décès obsèques en capital dominent sur les contrats en prestation.

La définition du contrat d’assurance décès obsèques

Le contrat d’assurance décès obsèques est souscrit dans le but de financer les charges liées aux obsèques de l’assuré. Pour le contrat en numéraire, le capital ne sera octroyé qu’à son décès. En fonction du type de contrat d’assurance décès obsèques choisi, il pourra être versé directement aux ayants-droits ou à une société des pompes funèbres. Pour le contrat en prestation, l’organisation des obsèques du souscripteur sera prédéfinie par avance. A son décès, la personne physique ou morale désignée devra suivre à la lettre les prestations et produits stipulés dans le contrat d’assurance décès obsèques.

Evolution du secteur de l’assurance décès obsèques dans le futur

Selon l’avis des professionnels du secteur, le marché de l’assurance décès obsèques continuera à évoluer dans les années à venir. Cet essor vient surtout de l’absence de produits de substitution, du vieillissement de la population française, de la modération de la concurrence, de la hausse du nombre de décès, etc. De leur côté, les compagnies d’assurance proposant ce type de contrat devront redynamiser leurs offres selon plusieurs facteurs : promotion de la crémation, implication majeure des sociétés des pompes funèbres, qualification du personnel, visibilité sur le marché de l’assurance décès obsèques, etc.

Parlons-en :